Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
creusois et creusoises oubliés ou inconnus

creusois et creusoises oubliés ou inconnus

Menu

il n'a pas perdu les eaux..(Pierre Célestin Victor BAUD)-Bourganeuf

"Que d'eau,que d'eau" !

Patrice de Mac Mahon en 1875

président de la république française (1808-1893)

 

"encore vous ,M.Baud,décidément vous êtes un inventeur hors pair..voilà votre brevet est enregistré , je récapitule" :

brevet d'invention avec M.Very Joseph pour un procédé d'éclairage en 1843

brevet d'invention "conservation des matières animales par l'acide phénique" en 1862,

brevet d'invention "dépuration du grain de maïs avant sa réduction" en 1862,

brevet d'invention "perfectionnements apportés dans les procédés de conservation des viandes et autres substances animales" en 1862,

brevet d'invention avec M.Delamarre Théodore "produit "dit textine", applicable à la fabrication du papier et autres usages" en 1863,

brevet d'invention "méthode de traitement des matières féculentes, dans le but principal de leur fermentation et de leur distillation" en 1864,

brevet d'invention "système de fabrication de la bière" en 1866,

brevet d'invention "procédé de conservation des matières organiques et principalement des viandes" en cette année 1868

ce médecin chirurgien qui sort du bureau de dépôt des inventions,se nomme Pierre Célestin Victor BAUD et c'est vrai qu'il est vraiment brillant et ce n'est qu'une partie de son oeuvre..études sur la farine de maïs indienne,travaux en angleterre..

Il est né à Bourganeuf le 22 juillet 1814 de Joseph François,maître de pension et Marie DAGNAUD.Il a débuté ses études de médecin en 1836,en 1849 on le retrouve chirurgien en chef des hôpitaux civils d'aller puis il devient médecin inspecteur des eaux de Contrexeville en 1852. Il y soigne Louis Bouloumié (1812-1869) et lui propose d'aller en cure à Vittel (ce que fera Louis et lui donnera l'idée de reprendre la source). En 1860, il devient inspecteur adjoint puis inspecteur des Eaux- Bonnes (Pyrénées Atlantiques). En décembre 1861, il devient médecin en chef des épidémies du département de la Seine.Chirurgien major du 145ème bataillon de la Garde nationale pendant la guerre de 1870/71. 

Il sera décoré de la "médaille du choléra"en 1854/55 et fait chevalier de la légion d'honneur le 6 janvier 1875.

il habitera successivement au 2 cité Bergère à Paris puis 45 rue Saint Sébastien en 1862-Joinville le Pont en 1866-34 rue du Roi de Sicile en 1868-34 rue saint lazare à Paris en 1875

il décède le 23 juin 1875 à l'âge de 60 ans