Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
creusois et creusoises oubliés ou inconnus

creusois et creusoises oubliés ou inconnus

Menu

morts dans la Résistance,les Maquis, la Gendarmerie et les gardiens de la Paix 1942-1943.

ces recherches ne peuvent être exploitées sans mon accord,contactez moi..

 

 

1942 : 6 Victimes

DALLET François Paul Lucien,né le 2 septembre 1898 à Vintéjoux (Saint Martial le Vieux).Arrêté le 16 décembre 1940.Convoi Compiègne-Royallieu pour Auschwitz du 6 juillet 1942.Matricule N°45420.Mort en déportation le 7 août 1942 à Auschwitz (aujourd'hui en Pologne).Fils d'Antoine,cocher et Victorine Marie GOUYON,cultivatrice.

Matricule N°1288 au recrutement de Guéret.Degré d'instruction N°3.Incorporé le 3 mai 1917 au 138 éme régiment d'infanterie.Entré le 12 juin 1917 à l'hôpital mixte de Magnac Laval pour maladie et sorti le 17 juin 1917 pour rejoindre son dépôt.Entré à l'hôpital mixte DE Magnac Laval le 4 septembre 1917 pour maladie et sorti le 22 septembre 1917.Passé au 9 éme bataillon du 107 éme régiment d'infanterie,aux armées le 30 décembre 1917.Evacué le 7 février 1918 sur l'hôpital mixte de Guingamp (Côtes d'Armor) pour maladie.Passé au 153 éme régiment d'infanterie le 2 août 1918.Passé au 79 éme régiment d'infanterie le 26 août 1919.Passé au 79 éme régiment d'infanterie le 26 août 1919.Passe dans la réserve au 78 éme régiment d'infanterie dans la réserve le 16 avril 1920.Rappelé à l'activité le 12 février 1940 au dépôt d'infanterie N°133.

Campagne contre l'Allemagne du 3 mai 1917 au 23 octobre 1919.Médaille commémorative de la "Grande Guerre".

Cultivateur.Chauffeur de taxi.Réside à Levallois Perret au 124 rue du Président Wilson en 1927-à Levallois Perret au 16 bis rue Collange (à l'hôtel) en 1934.

43 ans.

DEGOBERTIERE Emile Moïse,né le 6 septembre 1896 à Mondolant (Azérables).Mort pour la France, en déportation le 15 décembre 1942 à Auschwitz.

Matricule N°1041 au recrutement de Magnac Laval.Degré d'instruction N°2.Incorporé au 63 éme régiment d'infanterie le 26 août 1916.Passé au 8 éme régiment d'infanterie coloniale le 11 mars 1918.Passé au 37 éme régiment d'infanterie coloniale en Serbie le 10 octobre 1918 puis au 10 éme régiment de Tirailleurs le 27 mai 1919.Affecté à la 12 éme section d'infirmiers militaires le 1er avril 1933.Campagne contre l'Allemagne du 26 août 1916 au 25 septembre 1919 (dont en Orient du 21 mai 1918 au 23 août 1919).

Caporal le 1er janvier 1919.Médaille commémorative "Grande Guerre"-Médaille de la Victoire-Croix du Combattant.

Infirmier au Kremlin Bicêtre.Fils de Lucien et Mélanie GORGEON.

Cultivateur.Employé à l'hospice des vieillards au Kremlin Bicêtre (1931)-Infirmier à Gentilly (1937).

Habite Azérables en 1919- au N°78 avenue de Fontainebleau au Kremlin Bicêtre en 1931-impasse Thiberville à Gentilly en 1932 puis au N°2 rue Aristide Briand à Gentilly en 1933

45 ans

MAGNAT Jérôme Désiré,né le 8 mai 1897 à "Montgermain" (Fransèches).Arrêté comme otage en octobre 1941.Convoi Compiègne-Royallieu pour Auschwitz du 6 juillet 1942.Matricule N°45810.Mort en déportation le 13 octobre 1942 à Auschwitz.Fils d'Henri,maçon et Eugènie Léopoldine AUGUSTIN,cultivatrice.Marié le 2 avril 1922 à Chamberaud avec Jeanne Andrée Julie LAGRANGE.

Matricule N°763 au recrutement de Guéret.Degré d'instruction N°3.Incorporé le 29 mai 1917 au 78 éme régiment d'infanterie le 3 septembre 1917.Passé au 21 éme régiment d'artillerie le 6 mai 1918.Passé au 4 éme régiment d'artillerie le 1er juin 1918.Passé le 13 juin 1918 au 18 éme régiment d'artillerie de campagne.Passé au 40 éme régiment d'artillerie de campagne le 24 juin 1919.

Campagne contre l'Allemagne du 3 septembre 1917 au 25 septembre 1919.

Habite à l'hôtel Bageas à Champagne sur Seine (Seine et Marne) en avril 1923.A Chemilly comme cimentier en octobre 1923 puis comme ouvrier maçon en juillet 1925 au 25 rue Segogne à Champagne sur Seine.

44 ans

MASBLANC René Julien,né le 5 avril 1908 à "Lasvy" (Champsanglard).Arrêté le 16 juin 1941.Convoi Compiègne-Royallieu pour Auschwitz du 6 juillet 1942.Matricule N°45856.Mort pour la France en déportation,le 28 octobre 1942 à Auschwitz.Fils de Jean,jardinier et Marie Emma PETIT,couturière.Marié le 30 décembre 1933 à Bussière Dunoise avec Lucienne PAROT.

Tourneur sur métaux.

34 ans

MEURGUE André Jean Auguste,né le 3 mai 1907 à Anzème.Arrêté le 25 novembre 1941.Condamné à mort par le tribunal militaire de Paris en avril 1942.Déporté en Allemagne le 10 septembre 1942.Mort pour la France en déportation,guillotiné (fallbeil) le 5 décembre 1942 à la prison de Brandebourg-Görden (Allemagne-Brandebourg).Fils d'Emile Pierre,charron forgeron et Marie Mathilde CHEVALIER.Marié avec Yvonne Giséle Emilia Guislaine MARQUIN.

Incorporé en octobre 1927 dans l'aviation au Bourget (Seine Saint Denis).Appelé le 1 er septembre 1940.Sergent.

Engagement dans la Résistance comme agent P.2 (chargé de mission de 3 éme classe) le 1er mars 1941 dans le réseau dit "du Musée de l'Homme".Lieutenant. 

Agent d'assurances.Habite au N°28 rue d'Ocre à Douai (Nord) puis au N°18 rue Moliére à Soissons (Aisne).

35 ans.

TENAILLE Théophile Gilbert Louis,né le 27 novembre 1906 au faubourg du Clos de Guéret.Arrêté le 5 octobre 1940.Convoi Compiègne-Royallieu pour Auschwitz du 6 juillet 1942.Mort en déportation,le 2 septembre 1942 à Auschwitz.Fils de Marie TENAILLE,cultivatrice à Rimondeix (Creuse).Marié le 16 août 1930 à Paris XIV éme avec Hélène Louise d'HERDT.

Machiniste à Asnières.

35 ans.

 

 

1943 : 10 VICTIMES

BEILLOT Louis Léon,né le 10 juin 1901 à Saint Vaury.Gendarme de la Légion des Gardes Républicains de Paris.Mention "mort pour la France"non attribuée.Décédé de maladie, le 27 mars 1943 à Saint Vaury.Fils d'Augustin Adrien,menuisier et Louise Mélanie LALIERE,ménagère.Marié le 26 juin 1926 à Saint Vaury avec Marie Alphonsine Jeanne GERBAUD.

Matricule n°766.Degré d'instruction N°2.Incorporé le 9 avril 1921 au 78 éme régiment d'infanterie.Passé au 15 éme bataillon de chasseurs le 5 janvier 1922.En territoire soumis au plébiscite de "Haute Silésie" le 17 janvier 1922.En garnison à Barcelonnette (Alpes de Haute Provence) le 10 juillet 1922.Affecté au 78 éme régiment d'infanterie le 26 septembre 1922.Nommé garde Républicain le 26 août 1924-arrivé au corps le 9 septembre 1924.Campagne : occupation "Haute Silésie" du 17 janvier 1922 au 3 juillet 1922.Médaille commémorative "Haute Silésie".

Sabotier.

41 ans.

BONNEYRAT Marcel Henri,né le 1er janvier 1915 à Guéret.Sergent chef Forces Françaises Intérieures.Mort pour la France,abattu par des gendarmes lors d'une tentative d'évasion,le 7 octobre 1943 à Marseille et décédé au 136 rue Saint Pierre à l'hôpital de la Conception.Fils d'Hippolyte,boulanger et Gabrielle QUINET,boulangère.

Matricule N°642 au recrutement de Guéret.Degré d'instruction N°3.Titulaire du permis de conduire les automobiles.

Affecté au 506 éme régiment de chars de combat le 20 octobre 1936 (dépôt N°46).Passé dans la disponibilité le 15 octobre 1938 au 506 éme régiment chars de combat (dépôt N°511).Convoqué le 23 mars 1939 au 506 éme régiment de chars de combat.Passé au dépôt de chars le 27 août 1939.Affecté au 46 éme bataillon de chars de combat (3 éme compagnie) le 15 novembre 1939.Passé au bataillon de chars N°46,rattaché au 511 éme régiment de chars de combat le 20 février 1940.Présent à la bataille de Stonne (Ardennes) du 15 au 25 mai 1940.Fait prisonnier.

Célibataire.Habite au 3 rue d'Armagnac à Guéret.

27 ans.

BOUTEILLE Jean,né le 25 novembre 1875 à "Masgrangeas" (Royère).Lieutenant Forces Françaises Intérieures.Arrêté le 22 avril 1943.Mort pour la France,fusillé par les Allemands,en représailles,le 2 octobre 1943 au Mont Valérien à Suresnes (Hauts de Seine).Fils de Jean,maçon et Marie ROUTY,ménagère.Marié le 6 avril 1920 à Gap (Hautes Alpes) avec Marguerite Marie GARAGNON.

Croix de guerre-Médaille Militaire.Interné Résistant.

Habite Vichy.Receveur des finances.

67 ans

BRUNET Gabriel Alexandre,né le 15 mars 1920 à La Chapelle Taillefert.Adopté par la Nation le 12 juin 1929.Sous lieutenant Maquis.Mort pour la France,exécuté par les Allemands au Bois du Thouraud (Maisonnisses),le 7 septembre 1943.Fils de Gabriel et Catherine BONNIN.Fils d'Emile Gabriel,maçon-plâtrier (soldat de deuxième classe au 90 éme régiment d'infanterie en 1914 puis 1er régiment du Génie le 21 juin 1917 puis au 21 éme régiment de Génie le 1er avril 1918,décède le 10 décembre 1925 à La Chapelle Taillefert des suites de maladies) et Catherine BONNIN,couturière.

Célibataire.

Comptable.

23 ans.

GATET Laure Constance Pierrette,née le 19 juillet 1913 à Boussac-Bourg.Arrêtée le 10 juin 1942.Convoi Compiègne-Royallieu pour Auschwitz du 24 janvier 1943.Matricule N° 31833.Morte pour la France en déportation de maladie, le 25 février 1943 à Auschwitz-Birkenau.Fille de Louis Eugène,directeur d'école et Marguerite Agathe MALASSENET.

Déportée-Résistante-Sous lieutenant-Chevalier de la Légion d'Honneur.Croix de Guerre (étoile de vermeil)-Médaille de la Résistance.

Célibataire.

Pharmacienne.

29 ans.

JULIEN Henri Emile,né le 23 octobre 1905 à "La Feyte"(Sardent).Arrêté le 7 septembre 1943 pour aide au Maquis.Matricule N°30438.Convoi Compiègne-Buchenwald du 28 octobre 1943.Matricule N°30438.Mort en déportation le 26 novembre 1943 à Nordhausen-Dora (Allemagne-Thuringe).Fils d'Henri Félix,sabotier et Angéle Eugènie GASNIER.

37 ans.

LENOIR René,né le 7 octobre 1900 à "Azat" (Mourioux).Arrêté le 26 mars 1942.Mort pour la France,fusillé par les Allemands,le 29 décembre 1943 au Mont Valérien à Suresnes (Hauts de Seine).Fils d'Auguste,menuisier et Elisa FOURAUD.Marié le 17 janvier 1928 à Rennes (Ille et Vilaine) avec Augustine Maria Léonie POTASSE.

Matricule N°704 au recrutement de Magnac Laval.Incorporé le 5 avril 1921 au 95 éme régiment d'infanterie.Passé dans la réserve le 1er octobre 1922 au 78 éme régiment d'infanterie.Passe dans la subdivision de Rennes le 10 mars 1932 sous le matricule n° 196.Rappelé à l'activité le 27 août 1939 au centre de mobilisation d'infanterie N°44.Démobilisé le 25 juin 1940.Campagne contre l'Allemagne du 2 septembre 1939 au 25 juin 1940.Interné de la Résistance du 26 mars 1942 au 29 décembre 1943.

Maçon.Habite au 270 rue de Cernay à Reims en 1922-au N°10 rue Gurvaud à Rennes en 1926-au N°19 rue Amiral Courbet en 1928 puis à Paris Véme au N°7 rue de l'Abbé de L'Epée.

43 ans.

LEPETIT Arthur Emile Etienne,né le 2 mars 1907 "au Mont"(Aubusson).Arrêté le 11 février 1941.Convoi Compiègne-Royallieu pour Auschwitz du 6 juillet 1942.Matricule N°45782.Mort pour la France en déportation le 10 mai 1943 à Auschwitz.Fils d'Emile Maurice,maçon et Marie Eugènie PAULY,tisserande.Marié avec Marthe Thérèse TESTARD.

Maçon à Colombes (Hauts de Seine).Déporté politique.

35 ans.

MAUDEUX Louis Paul,né le 5 juin 1912 à Ahun.Arrêté le 28 mai 1943 pour faits de Résistance.Mort pour la France,fusillé par les Allemands,en représailles,le 2 octobre 1943 au Mont Valérien à Suresnes (Hauts de Seine).Fils d'Antoine Pierre,mineur et Appolonie CHUDET.

Coiffeur.Domicilié à Gannat.

Célibataire.

Chevalier de la Légion d'Honneur-Croix de Guerre-Médaille de la Résistance.

31 ans.

PERPEROT Robert Roger Rolland "dit Jim",né le 24 mars 1920 à Saint Sébastien.Mort pour la France,abattu d'une balle dans la gorge par un garde des Groupes Mobiles de Réserve,le 19 septembre 1943 à Saint Martin La Méanne (Corrèze).

Mobilisé le 8 juin 1940 au 105 éme bataillon de l'Air d'Aulnat comme élève mitrailleur.Démobilisé le 25 juin 1940.Affecté aux Chantiers de Jeunesse dans les Basses Pyrénées jusqu'au 31 janvier 1941.Revient à Saint Sébastien chez chez parents.Il passe son examen de gardien de la paix en octobre 1942 et affecté à Limoges.Il est arrêté en juin 1943 et interné au camp de Saint Paul d'Eyjaux (Haute Vienne),pour faits de Résistance,puis transféré à celui de Nexon (Haute Vienne),le 23 août 1943 et envoyé le même jour à destination des usines "Krupp" à Essen (Allemagne).Durant le voyage,il s'échappe à Paris le 26 août au soir,avec un de ses camarades et rejoint le lendemain le Maquis au sein du "Groupe Pierre Léonard"et devient instructeur de montage et démontage des armes, pour les jeunes recrues.En ce 19 septembre,il était prévu des faire saboter les camions des Groupes Mobiles de Réserve qui logeaient dans l'école de Saint Martin.Habillé en civil afin de déjouer la méfiance des gardes,il fût abattu sans sommations lors de son arrivée auprès d'eux.

Renseignements tirés du récit d'un de ses anciens camarades,René Vialle.Article de presse du 21 septembre 1994.

Chaque année,sa stèle est fleurie et honorée par les autorités lors des cérémonies du 11 novembre et du 8 mai.Un rue porte son nom dans le village.

22 ans.