Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
creusois et creusoises oubliés ou inconnus

creusois et creusoises oubliés ou inconnus

Menu

sans domicile fixe....(Louis Antonin DARRAUD)-Sainte Feyre

"Avant de cueillir une feuille,
il faut demander la permission à l'arbre"

proverbe Kanak

Louis Antonin voulait voir du pays.....pour un gars étant né le 30 mars 1856 à Sainte Feyre,c'est compréhensible...

il est fils d'Antoine GOUMY et Marie Cécile DARRAUD,marchands de vins et aubergistes à Sainte Feyre.Je le surveille du coin de l'oeil car c'est un gaillard celui là..

 

il passe sa jeunesse dans la commune et se destine à cultiver la terre comme ces aïeux avant lui...ce n'est pas pour lui.

il est déclaré « Propre au service » et s'engage le 14 avril 1874 pour cinq ans à la mairie de Guéret,au sein du 2éme régiment d'infanterie de Marine.Arrivé au corps le 22 avril 1874, comme soldat de deuxième classe.passé au 3 éme régiment d’infanterie de marine le 25 février 1875.

 

il embarque à Toulon le 27 février 1875 sur le transport « le Jura » et débarque à Nouméa (Nouvelle Calédonie) le 9 juillet 1875.

Passé dans la réserve le 14 avril 1879.Passé dans la subdivision de Montluçon le 12 janvier 1880.Période d’exercice au 1 er régiment d’infanterie de marine du 23 août au 19 septembre 1882.Passé dans la réserve de l’armée territoriale le 14 avril 1883.

 

Jusque là tout est normal mais de retour à la vie civile,son existence bascule,je ne sais pas pourquoi,je tente de lui faire comprendre que sa vie n'est pas en train de prendre une bonne tournure....il n'écoute pas.Son père est mort en 1868 et sa mère le 1er septembre 1883..cela explique peut être un peu cette situation d'errance et à partir de là il sera :

 

Condamné le 2 décembre 1884 par le tribunal correctionnel de la Seine ( 3 éme chambre) à 6 mois de prison et 25 francs d’amende pour abus de confiance.

Condamné le 5 mars 1885 par le tribunal correctionnel de la Seine (8 éme chambre) à 13 mois de prison pour vol.

Condamné le 2 décembre 1885 par le tribunal correctionnel de la Seine (8 éme chambre) à 18 mois de prison et 25 francs d’amende pour abus de confiance et vol.

Condamné le 9 février 1893 par le tribunal correctionnel de Bordeaux à un mois de prison pour vol.

Condamné le 18 mai 1894 par le tribunal correctionnel de Bordeaux à six jours de prison pour délit de mendicité.

Condamné le 24 décembre 1894 par le tribunal correctionnel de Bordeaux à un mois de prison pour vol.

Condamné le 27 février 1895 par le tribunal correctionnel d’Agen à 8 jours de prison pour vagabondage et mendicité.

Condamné le 6 avril 1895 par jugement définitif au tribunal de police correctionnelle de Montluçon (Allier) à la peine de deux mois de prison pour délit de vagabondage et mendicité.

Condamné le 4 février 1897 par le tribunal correctionnel de Bordeaux à la peine de un mois de prison pour mendicité.

Condamné le 10 mai 1897 par le tribunal correctionnel de Limoges à 15 jours de prison et aux dépends pour vagabondage.

Condamné le 4 avril 1900 par le tribunal correctionnel de Nantes à 8 jours de prison pour infraction à la loi sur la police des chemins de fer.

 

Libéré définitivement du service militaire le 14 avril 1900.Il décède à Guéret (faubourg du Clos) le 21 janvier 1905 à l'âge de 48 ans,veuf de Maria Rapinat,décédée à 35 ans.