Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
creusois et creusoises oubliés ou inconnus

creusois et creusoises oubliés ou inconnus

Menu

juin 1815...charnier fatal..(François PINTON)-Beissat

Waterloo ! Waterloo ! Waterloo ! morne plaine !
Comme une onde qui bout dans une urne trop pleine,
Dans ton cirque de bois, de coteaux, de vallons,
La pâle mort mêlait les sombres bataillons.
D’un côté c’est l’Europe et de l’autre la France.
Choc sanglant ! des héros Dieu trompait l'espérance ;
Tu désertais, victoire, et le sort était las.
Ô Waterloo ! je pleure et je m'arrête, hélas !

"l'expiation"-Victor Hugo 1853- tiré du recueil "Les Châtiments"

cette fameuse bataille de Waterloo s'est déroulée le , en Belgique, à vingt kilomètres au sud de Bruxelles. Elle a opposé l'armée française emmenée par l'empereur Napoléon Ier, à l'armée des Alliés, commandée par le duc de Wellington et composée de Britanniques, d'Allemands et de Néerlandais, rejointe par l'armée prussienne. Elle s'est achevée par la défaite décisive de l'armée française et sonne le glas de la période des "Cents Jours".Napoléon abdique quatre jours plus tard et la traité de Paris est signé le 20 novembre 1815 par les vainqueurs (la france perd de nombreux territoires et doit payer de très fortes indemnités et entretenir une armée alliée d'occupation pour cinq ans).

Lors de mon passage au dessus de la bataille,j'ai croisé un certain François PINTON ,soldat entré au 54 éme de ligne le 11 avril 1812 qui fût fait prisonnier de guerre à dantzig le 2 janvier 1814 puis rentré au corps le 24 novembre 1814.il fût présumé prisonnier de guerre à waterloo le 18 juin 1815.un brave soldat ma foi qui a eu beaucoup de chance au combat et qui ne fît pas partie des 40.000 Français morts, blessés ou disparus. 

Quelques autres renseignements sur lui :

il est né à Beissat le 17 février 1792, de Pierre,laboureur et de Simonnet Jacqueline.

ses campagnes : 1812 en russie-1813 et 1814 en prusse et 1815 à Waterloo (belgique).

sa description :

1M74-visage ovale-front large-yeux gris roux-nez aquilain (sic)-bouche moyenne-menton rond-cheveux et sourcils châtains-marqué d'une légère cicatrice au front

ses décorations :

Chevalier de l'ordre Impérial de la Légion d'Honneur (4 février 1854)

 

rassurez vous,il revient au pays et nommé gendarme à pied à la compagnie de la creuse le 23 avril 1823 puis gendarme à cheval à Guéret le 30 juillet 1823 et se marie le 16 août 1825 avec mademoiselle Jabouille de la Motte Françoise Hortense.

Il décède à la gendarmerie de Guéret le 12 novembre 1853.