Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
creusois et creusoises oubliés ou inconnus

creusois et creusoises oubliés ou inconnus

Menu

la Méduse était une belle corvette....(Jean Baptiste LEMAIGRE)-Guéret



"Non, ce n'était pas le radeau De la Méduse, ce bateau, Qu'on se le dise au fond des ports, Dise au fond des ports, Il naviguait en père peinard Sur la grand-mare des canards, Et s'app'lait les Copains d'abord Les Copains d'abord"

Georges Brassens chanson "les copains d'abord" novembre 1964

il fait beau ce 2 juillet 1816, je n'arrive pas à trouver un nuage pour me poser !! et regarder cette division de bateaux qui emmène 392 personnes (colons,scientifiques et fonctionnaires) au sénégal dont la france et son roi,Louis XVIII,vient de récupérer des britanniques.Ils sont partis le 17 juin de l'île d'Aix (non loin de l'île d'Oléron) et plusieurs embarcations suivent la frégate : la corvette "l'Echo",le brick "l'Argus" et la flûte 'la Loire".

soudain,c'est le drame,le commandant de "La Méduse" se trompe dans son estimation et s'échoue sur un banc de sable à 60 kilomètres  de côtes.passe quelques jours et souffle une violente tempête.les canots et chaloupes ainsi qu'un radeau de fortune sont mis à la mer (quelques hommes restent à bord de la frégate).

Je regarde avec effroi le radeau qui dérive avec 152 personnes à son bord (dont une cantinière),cela durera treize jours et sera une horreur ; bagarres,noyades,mutineries,cannibalisme,soif... 

Le 17 juillet est envoyé "l'Argus" afin de récupérer de l'or et de l'argent et des documents dans l'épave puis vient en aide a ce qui reste du radeau avec ses 15 rescapés..

je me rapproche et aperçois un gaillard qui est le premier à aider un pauvre hère sur le radeau...c'est le guérétois Jean Baptiste Lemaigre qui vient en aide à M.Alexandre Corréard,ingénieur géographe... écoutons un témoignage tiré de son ouvrage "Naufrage de la frégate "la méduse"" en 1815.

"M.Lemaigre s'y était embarqué (sur le radeau) pour avoir le plaisir de nous enlever lui même du dessus notre fatale machine.Cet officier plein d'humanité et de zèle,s'acquitta de sa mission d'une manière touchante,et pris lui même les plus malades,pour les transporter dans son canot.Aprés que tout le monde fût embarqué,M.Lemaigre vînt lui même prendre dans ses bras M.Corréard,comme étant le plus malade et le plus écorché,il le plaça à coté de lui,dans son embarcation,lui prodigua tous les soins imaginables et les propos les plus consolans (sic)"

 

mais qui est Jean-Baptiste ?

 

Il est donc né à Guéret,le 13 février 1782 de Jean Baptiste,maître d'école à Guéret puis huissier royal et de Jeanne Pradon.

A noter que le grand père paternel,Olivier Louis Lemaigre était aussi maître d'école à Guéret.

Voici sa carrière :

Mousse le 7 juin 1796  au 10 septembre 1796 sur "L'Argus" (corvette d'instruction) commandée par M.Dujeon.Novice du 12 novembre 1799 au 7 février 1800 sur "l'Impatient" ( corvette de croisiéres ) commandée par M.de la Noue.aspirant de 2éme classe sur "l'Apollon" du 7 décembre 1800 au 5 mai 1801 (flûte de convois et parlementaires" commandée par M.Lamy-même grade sur "La Biby" du 23 août 1801 au 17 septembre 1801 commandée par M.Villaine (canonnière de cabotage).même grade sur "la Méme" du 23 septembre 1801 au 17 novembre 1801 commandée par M.Belleville (cannonière de cabotage) même grade sur le "Fame of Poole" du 22 janvier 1802 au 19 août 1802 ,commandée par M.Auduy (flûte de cabotage).même grade sur "le Héros" du 20 août 1802 au 24 avril 1803  commandée par M.Riche (vaisseau en italie et côte de Saint Domingue).même grade sur "le Duguay Trouin" du 25 avril 1803 au 8 juillet 1803 commandé par M.L'Hermitte (vaisseau sur la côte de Saint Domingue).même grade sur "le Téméraire" du 9 juillet 1803 au 4 octobre 1803 commandé par M.Clément de Gras et M.Le Gentil (aviso à Saint Domingue et l'Île du Cube).aspirant de 1 ére classe le 5 octobre 1803 en restant sur "le Téméraire" du 5 octobre 1803 au 29 septembre 1809 (espagne-côtes de france et croisière).enseigne de vaisseau sur "La Chaloupe" (armée N°2-commandée par lui même) du 30 septembre 1809 au 24 octobre 1809 (convoyeur).même grade sur "Le Téméraire" du 25 octobre 1809 au 25 décembre 1811 commandé par M.Le Gentil (aviso convoyeur).même grade à terre du 26 décembre 1811 au 12 janvier 1812 (se rendant de Lorient à Amsterdam).Même grade à terre du 13 janvier 1812 au 1 er mars 1812 (employé à la formation du 63 éme équipage de Haut bord et à l'armement de la frégate "La Meuse".même grade sur "La Meuse" du 1er avril 1812 au 27 mai 1812 ,commandée par M.Despanteur (frégate en rade du Texel (Pays Bas),escadre d'évolution sous les ordres du vice amiral ,comte de Verhuel).Enseigne de vaisseau du 23 mai 1812 au 3 mai 1814 sur"la Meuse" commandée par M.Despanteur (frégate en rade de Texel-escadre d'évolution sous les ordres du vice amiral comte Verhuel.méme grade à terre du 4 mai 1814 au 17 août 1814 (se rendant du Helder à Dunkerque avec le 63 éme équipage de haut bord.même grade à terre du 18 août 1814 au 1er octobre 1814 (se rendant de Dunkerque à Cherbourg et en service dans ce dernier port).Même grade à terre du 1er novembre 1814 au 10 novembre 1814 (se rendant de Cherbourg à Lorient).même grade à terre du 11 novembre 1814 au 10 mai 1815 (service militaire du port de Lorient).même grade au régiment de marine-11éme régiment-21éme équipage) du 11 mai 1815 au 15 août 1815 (en garnison à Lorient).même grade à terre du 16 août 1815 au 28 mars 1816 (service militaire du port de Lorient).même grade du 29 mars 1816 au 10 septembre 1817 sur "l'Argus" commandé par M.de Parnajon  (brick au Sénégal).Même grade à terre du 11 septembre 1817 au 1er septembre 1818 (service militaire du port de Lorient).même grade sur "l'Oiseleur" commandré par M.Le Guern du 1er octobre 1818 au 6 avril 1819 (brick stationnaire en rade de Port Louis).Même grade sur "Le Chameau" commandée par M.Peray et de Villeneuve du 4 juin 1819 au 22 juin 1820 (gabarre en grand cabotage et isles martinique et guadeloupe).Même grade à terre du 23 juin 1820 au 31 juin 1820 (employé à la direction du mouvement de port de lorient).Même grade à terre du 1er juillet 1820 au 4 octobre 1820 (service militaire du port de lorient).Même grade à terre du 5 octobre 1820 au 5 janvier 1821 (employé à la direction des mouvements du port de lorient).Même grade sur "La Nantaise" commandée par M.Couhitte du 6 janvier 1821 au 10 août  1821 (gabarre aux isles de l'Archipel et de turquie).Même grade sur "la Nantaise" commandée par lui même du 11 août 1821 au 8 novembre 1821 (gabarre en méditerranée).Enseigne de vaisseau entretenu à terre du 18 novembre 1821 au 7 décembre 1821 (service du port de Lorient).Même grade à terre  du 8 décembre 1821 au 10 décembre 1821 (se rendant de Lorient à Brest).Même grade sur "La Nantaise" commandée par lui même du 11 décembre au 15 août 1823 puis comme lieutenant de vaisseau du 16 août 1823 au 17 décembre 1823 (gabarre au Brésil en station de terre neuve).Même grade à terre du 18 décembre 1823 au 29 décembre 1823 (se rendant de brest à lorient).Même grade à terre du 30 décembre 1823 au 31 janvier 1824 (service miltaire du port de lorient).Même grade du 1er février 1824 au 30 juin 1824 (rapporteur prés le 1er conseil de guerre permanent).Même grade à terre du 1er juillet 1824 au 31 décembre 1825 (remplissant les fonctions de sous aide major).Même grade sur "Le Cygne" commandé M.Mamyneau,capitaine de frégate du 1er octobre 1825 au 11 novembre 1828 (brick sur les côtes du brésil,rivière de la Plata et côtes du chily (sic) et du pérou.Remplissant les fonctions de second suivant-dépèche du 3 septembre 1825-).Même grade à terre du 12 novembre 1828 au 5 mars 1829 (service militaire du port de lorient).Même grade à terre du 6 mars 1829 au 3 septembre 1829 (remplissant les fonctions de sous aide major).Même grade à terre du 4 septembre 1829 au 8 octobre 1829 (parti pour brest et rentré au port de lorient).Même grade à terre du 9 octobre 1829 au 16 février 1830 ( au port de lorient).Même grade du 17 février 1830 au 30 mars 1830 (remplissant les fonctions de sous aide major).Même grade à la 3 éme division des équipages de ligne du 1er avril 1830 au 31 juillet 1831 (commandant la compagnie à la suite de la 3 éme division des équipages de ligne en garnison à Lorient).Lieutenant de vaisseau sur "l'Eléphant" commandée par lui même du 1 août 1831 au 15 mai 1832-qu'il continu ses services-(gabarre comme poudrière flottante en rade de Lorient). 31 ans 5 mois et 8 jours de service.

Il est fait chevalier de la légion d'honneur le 10 avril 1832

Ses citations :

"Le contre amiral L'Hermite certifie que M.l'enseigne de vaisseau Lemaigre fût embarqué en l'an 1803 à bors du vaisseau "Duguay Trouin" qu'il commandait et qui se trouvait au (sic) Port au Prince où il en fût expédié en avril,avec plusieurs embarcations pour aller enlever à la pointe des Lamantins,une goëlette chargée de farine qui était échouée et tombée au pouvoir des noirs.Aprés s'en être rendu maître ,il l'a remis à flot et la conduisit au lieu de sa destination.Il fallait pour la nécessité de cette expédition réunir de l'intelligence et de la bravoure que cet officier à déployé dans cette circonstance.En foi de quoi je lui ai délivré le présent certificat pour lui servir au besoin.Signé L'Hermite".

"Sur l'Aviso le Téméraire" cet aspirant fût chargé à Saint Domingue d'aller sur le feu des négres au fort Biroton pour le ravitailler et s'acuitta parfaitement de cette mission.Il a ,en outre,donné plusieures fois à l'équipage l'exemple de la bravoure et du sang froid,lorsque chassés par des vaisseaux et frégates ennemies ,nous nous en somme échappés en recevant leurs volées.Le lieutenant de vaisseau commandant,signé Clément de Fresne."Sur La Chaloupe armée N°2.Le 4 octobre 1809,il reçu l'ordre de M.Martin,enseigne de vaisseau,d'aller donner la remorque  à deux bâtiments du commerce qui venaient de la bair de quiberon et qui étaient au calme .Ces bâtiments étaient chassés par quatre péniches anglaises avec lesquelles il eu un engagement et il parvint ,aidé de la chaloupe N°1 et de celle du bougre le Bel Islois à forcer L'ennemi à rejoindre une corvette qui était à portée de mire de canon et a remorqué les deux bâtiments jusq'au mouillage du Palais (Belle Isle).le 9 il eu un autre engagement pour le grand (Mour ?) avec cinq péniches à la vue d'une division.M.Lemaigre ,enseigne de vaisseau à été embarqué à bord de la frégate "la Meuse"pendant les années 1812.1813.1814.Il a rempli les fonctions de son grade et celle d'officier payeur de la portion du 63 éme équipage de haut bord qui y était embarqué.Dans toute sa conduite il a constamment mérité mes éloges.Son intelligence,son zéle et ses connaissances doivent le rendre recommandable à tous les chefs sous les ordres desquels il servira et lui mériter la bienvaillance du gouvernement.En lui donnat ce témoignage de ma satisfaction,je me plait à répéter qu c'est une justice rendue à ses qualités personnelles.Dunkerque le 10 août 1811.Signé Deshauteurs (capitaine de frégate).

"Je soussigné ,certifie avec bien de l'empressement à son excellence,monsieur l'amiral Verhuel que je connais depuis 10 ans que M.Lemaigre ,enseigne de vaisseau qui servait alors sous les ordres de M.Clément de Fresne qui commandait "Le Téméraire",mon parent qui est mort depuis,prisonnier à Londres,me l'a souvent recommandé comme un officier distingué par son mérite,son activité et sa bravoure et avait dés ce temps sollicité pour lui la décoration de la légion d'honneur.Paris le 13 août 1814.Signé Clément de Ris (pair de France).

a bord du brick "l'Argus",le 17 juillet 1816,il sauva sur un radeau 15 hommes provenant du naufrage de la frégate "La Méduse".

fichtre...quelle carrière.Espérons qu'il n'ai pas eu le mal de mer.

Il semble ne pas avoir été marié.Il décède le 14 décembre 1856,à l'âge de 74 ans.

C