Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
creusois et creusoises oubliés ou inconnus

creusois et creusoises oubliés ou inconnus

Menu

il en "pince" pour le combat...( Louis Jules TOURTEAU)-Anzème

"On nourrit une armée pendant mille jours ; on se sert du soldat pendant un moment"
proverbe chinois

aujourd'hui,je m'arrête à Anzème afin de suivre l'existence de Louis Jules Tourteau.un sacré gaillard celui ci,une brave tête brulée..

fils de Joseph,cultivateur et d'Amélie Guerrier,il se destine à une vie de maçon mais il s'engage dans l'armée et il va devenir un véritable "globe trotter" dans l'infanterie coloniale.

incorporé au 6 éme régiment d'infanterie coloniale le 6 octobre 1906

soldat de première classe le 13 janvier 1908-caporal le 1er septembre 1908-rengagé le 1er octobre 1908 pour 3 ans puis pour 1 an le 23 octobre 1909-passé au 9 éme colonial le 30 octobre 1909-sergent le 1er février 1912-rengagé pour 4 ans le 20 mai 1912 à Hanoï pour compter à partir du 1er octobre 1912-passé au 1er colonial le 19 décembre 1912.

passé au 3 éme régiment malgache le 22 janvier 1914-affecté au bataillon malgache de Gabis le 22 novembre 1915-passé au 30 bataillon sénégalais le 24 mars 1916-passé au D.J.C de marseille le 6 janvier 1917-passé au 92 éme bataillon sénégalais le 23 janvier 1917-passé au 73 éme bataillon sénégalais le 25 avril 1917-passé au 34 éme bataillon sénégalais le 20 mai 1917-adjudant le 20 mai 1918.

rengagé pour 2 ans,7 mois et 11 jours le 24 février 1919 au titre du 23 éme régiment d'infanterie coloniale pour compter du 24 février 1919-passé au 7 éme régiment d'infanterie coloniale le 7 juin 1919-passé aux travailleurs coloniaux de bordeaux le 24 octobre 1919-passé au 7 éme régiment d'infanterie coloniale le 25 août 1920.

maintenu au corps en attendant sa nomination à l'emploi civil sollicité à compter du 7 octobre 1921-nommé à l'emploi de garde domanial des eaux et forêts de 6 éme classe le 6 avril 1922 à Rainvilliers.adjudant du corps des sapeurs forestiers.Habite au Parc de Sceaux en 1939.Classé dans l'affectation spéciale comme employé permanent de l'administration des chasseurs forestiers en qualité de garde domanial des eaux et forêts à Rainvilliers (Oise) le 13 octobre 1922.Nommé garde des eaux et forêts à Mont Saint Adrien.

il décède le 20 mai 1966 à l'âge de 80 ans.

campagnes : au Tonkin du 30 octobre 1909 au 30 janvier 1913

à Madagascar du 22 janvier 1914 au 21 novembre 1915

en tunisie du 22 novembre 1915 au 25 mars 1916

contre l'allemagne à partir du 26 mars 1916 au 5 mai 1916 (intérieur CS)-du 6 mai 1916 au 4 décembre 1916 aux armées CD-intérieur CS du 5 décembre 1916 au 26 juin 1917-aux armées CD du 27 juin 1917 au 4 décembre 1917-intérieur CS du 5 décembre 1917 au 16 avril 1918-aux armées CD du 17 avril 1918 au 11 novembre 1918.

Médaille militaire (16 juin 1920).médaille intérraliée (20 novembre 1923).chevalier de la légion d'honneur (30 juin 1939)

plaie à la tête et au bras gauche par éclat d'obus le 18 juillet 1916 à Perramé-plaie à la face interne des deux cuisses par éclat d'obus le 26 juillet 1918 à Prosnes-plaie au cou par éclat d'obus le 26 octobre 1918 à Nizy le Comte.

citations :

30 éme bataillon de tirailleurs sénégalais-ordre du régiment N° 108 du 26 juillet 1916 "trés crâne sous le feu ,s'est offert pour aller sous un violent bombardement dégager deux hommes ensevelis par l'explosion d'un obus.A été blessé dans l'accomplissement de sa tâche".

extrait de l'ordre de la division-10 éme division N°270 du 7 août 1918 "brave et plein de sang froid,le 27 juillet 1918 ,s'est élancé à la tête de ses tirailleurs,au devant d'une contre attaque ennemie,progressant par le boyau,l'a brillamment repoussée.Blessé griévement au cours de l'action.

ordre de 5 éme armée N°106 "incomplétement remis d'une blessure,a tenu à prendre part à l'offensive.A entrainé sa section à l'assaut avec le plus grand courage et l'a maintenu par son énergie sur une position fortement bombardée et mitraillée par l'ennemi (30 septembre et 1er novembre 1918).

extrait de l'ordre N° 24 de la 10 éme division en date du 11 novembre 1918 "chef de section plein d'entrain et de bravoure,le 25 octobre 1918,a entrainé sa section à l'assaut de la "Hunding Stellung" et est parvenu à l'amener à faible distance du réseau ennemi,à l'y maintenir,malgré la violence du tir des mitrailleuses.Blessé légèrement au cours de l'action"